Les marmottes du Mercantour

Cliquez sur les imagettes pour les agrandir...

Les marmottes sont très nombreuses dans le parc du Mercantour, dans les terrains rocailleux ou herbeux, entre 1500 et 3000 mètres d'altitude. Elles sont maintenant protégées, car au début du siècle, intensivement chassées pour leur fourrure, elles ont bien failli disparaître. Votre premier contact avec la marmotte sera en général auditif: un sifflement strident se fera entendre sur votre passage, mais vous ne la verrez généralement pas, ou de très loin. La marmotte est en effet devenue prudente, bien que ses seuls prédateurs soient maintenant les rapaces, qui ne sont plus bien nombreux. Donc, ces sifflements signalent la présence des marmottes. Regardez alors autour de vous, dans les 50 à 100 mètres environnants, et il est fort possible que vous en voyiez sur de petites buttes de terres ou des gros cailloux, dressées sur leur patte arrières pour voir plus loin. La marmotte est un gros rongeur, de trente à cinquante centimètres de long et de cinq à huit kilos, d'apparence pataude mais pouvant galoper étonnement vite sur les pentes rocailleuses ou même dans la neige. Elle creuse un terrier aux multiples entrées dans lequel elle hiberne et élève ses petits au printemps.

Une toute récente séance de pose avec mes marmottes préférées, dans le vallon de Salse Morène, près du col de la Bonnette, en mai 2002:

Marm255-13.jpg Marm255-24.jpg Marm255-34.jpg
Marm255-27.jpg Marm255-29.jpg Marm255-30.jpg

Tout plein de marmottes aux Portes de Longon, au dessus du hameau de Vignols, en mai 2001:

Marm224-4a.jpg Marm224-5a.jpg Marm224-10a.jpg Marm224-20a.jpg
Marm224-21a.jpg Marm224-24a.jpg Marm224-26a.jpg Marm224-28a.jpg
Marm224-31a.jpg Marm224-32a.jpg Marm224-33a.jpg Marm224-35a.jpg

En fait, approcher les marmottes n'est pas si difficile, car elles ont maintenant l'habitude des randonneurs. Elles sont timides, c'est tout. Il faut donc s'approcher doucement et leur demander gentiment de faire des photos. Non, je plaisante... Mais si l'on est suffisamment calme, on peut les approcher jusqu'à une dizaine de mètres. Elles rentrent alors prudemment dans leur terrier, en évitant de siffler pour ne pas attirer l'attention. Il faut alors s'armer de patiente et attendre que Miss Marmotte réapparaisse. Elle sort alors tête dehors pour vous observer, et si vous n'êtes pas dangereux elle reprend confiance et sort de son terrier pour une séance de pose... Le téléobjectif est alors conseillé pour faire de magnifique portraits de marmottes adultes, seules ou en couple, et de leurs rejetons bataillant ensemble les matins de printemps.

Retour aux autres photos